Ivry-la cité

La Cité Hoche

Voici quelques renseignements qui peuvent accompagner les photos de la cité Hoche (batiments avec les deux gros rochers, fresques sur la violence et le sida qui figurent sur la page web de Berkeley):

Renseignements collectés par Rony et Christophe (2bio1)

Hoche est la plus grande cité d'Ivry. Elle se compose de 1037 logements: 3 tours et 6 batiments.

Les habitants l'appellent toujours "cité Hoche" mais en fait elle a été débaptisée dans les années 70 pour prendre le nom de Pierre et Marie Curie. C'est pour casser la mauvaise réputation de la cité qui, trop souvent, était appelée "cité moche" (terme familier qui veut dire laid). La cité a été construite en trois tranches à partir de 1960. Elle a été achevée en 1963 (impasse Hoche).

A l'origine, la cité devait être constituée de 400 logements. Mais à la fin des années 50, l'Etat a décidé de ne financer que les projets de construction supérieurs à 500 logements. La cité, du fait de la nouvelle loi sur les ZUP (Zone à Urbaniser en Priorité), est donc passée de 400 à 1037 logements.

Malgré ses défauts identiques aux grands qui ont été construits pendant cette période (ex Sarcelles), la cité a permis d'accueillir au début les rapatriés d'Afrique du Nord après les accords d'Evian (mars 1962) qui ont donné l'indépendance à l'Algérie.

Dans les années 70, la cité a traversé une période difficile: délinquance, drogue, bandes de jeunes... qui ont créé un climat d'insécurité. Beaucoup de personnes ont refusé les logements qu'on leur proposait. Certains habitants ont réagi et des délégués d'escalier ont été créé pour améliorer les conditions de vie dans la cité. Des équipements ont été construits: gymnase, bibliothèque, antenne jeunes. La commune a pris en charge la voirie et les espaces verts: la cité est le plus grand espace vert de la commune d'Ivry.

Le petit centre commercial de la cité détérioré est un des points noirs de la cité. Sur les 8 boutiques qui complétaient la supérette, 3 seulement restent ouvertes à l'heure actuelle. De plus, le malaise des jeunes, privés d'emploi et de formation, la persistance d'incidents sont révélateurs des difficultés de la cité.

PS: nous avons transmis une interview de deux jeunes lors de notre visite à la cité Hoche.

Voici quelques tags et graffittis

hoche.JPG

crack.jpg

crack2.jpg

 

Un groupe de 2 bio 2 a analyse la fresque et le tag suivants: le tag: volonte delaisser une trasse sur un mur,transmettre un message.Besoin de communiquer pour les jeunes, de se defouler, de faire quelque chose interdite.Ccela vient des Etats Unis raskai veut dire racaille (delinquant). R veut dire represente ou modele depose kill risk zico :menace?

La fresque: nous pensons qu'elle evoque la violence symbolisee par le rotweiller, la chaine cassee, l'arriere plan embrase .Le personnage de gauche represente Lincoln ou l'oncle Sam symbole des etats unis .Cette fresque collective faite a l'aide de bombes de peinture est une critique possible de la violence et du pays qui la symbolise :les Etats Unis. Les jeunes ont-ils voulu affirmer la necessite de preserver leur propre identite culturelle?

 

La fresque 2 semble en rapport avec la fresque 1:les immeubles evoque les Etats Unis.HOCHE (cite) peut devenir aussi dangereux que les villes americaines.

Les jeunes sont fascines par la culture americaine.Le modele americain est repulsif et attractif, la fresque 1et 2 semblent etre faites par les memes auteurs.Elles paraissent lugubres et morbides.

La fresque 3 (sida):symbole de la lutte contre le sida ( ruban rouge) ,symbole homme femme,preservatif :personnage muni d'un pistolet(danger sida).Les noms sur le fond bleu ne sont pas morts du sida mais ce sont des jeunes de la cite qui ont voulu affirmer leur appartenance a la cite .

Nous trouvons interessant que les jeunes s'expriment ainsi: c'est l'office hlm qui offre les murs aux jeunes, aimez vous ces fresques?

Les 2bio2

 

Interview avec des jeunes.

Mercredi 5 novembre, nous avons rencontré deux jeunes a la cite Hoche.

 

Voici le texte de l'interview:

 

Q: Bonjour. Vous habitez ici?

R: Moi, je suis de l'Insurrection. Lui, il habite ici.

Q:Qu'est-ce que vous pensez de cette cite?

R: c'est bien. C'est tranquille.

Q: c'est tranquille? C'est pourtant pas la reputation qu'elle a la cite!

R: Elle est tranquille maintenant mais le soir... Il y a des gens qui

habitent la. Ils se rencontrent et tout ca...

Q: Vous etes jeunes. Vous avez quel age?

R: 18 et 20 ans.

Q: comment ca se passe la cohabitation entre les jeunes et les personnes

plus agees?

R: Mal. Mal...

Q: Pourquoi?

R: ils nous regardent avec un air mechant. On dirait qu'on est des

delinquants. Ils nous comprennent pas. Ils disent qu'on travaille pas.

Q: vous travaillez? Qu'est-ce que vous faites?

R: Rien.

Q: vous etes ce qu'on appelle des galeriens.

R: (rires) Voila des galeriens.

Q: Ca t'embete pas de rien faire?

R: Si. Mais on cherche mais on trouve pas.

Q: Et l'ecole?

R: c'est fini l'ecole. Maintenant on travaille.

Q: Ca veut dire quoi "on travaille"?

R: ben on travaille quoi...

Q: ca veut dire "business"?

R: Voila.

Q: Expliquez nous ce que ca veut dire "business".

R: De la vente...

Q: de la drogue?

R: non pas de la drogue. Des vetements...des trucs comme ca...

Q: Pas de drogue?

R: De tout. Voila...

Q: Vous trouvez que votre vie est reussie?

R: Non. Elle est foutue.

Q: Tu as 20 ans et tu considere que ta vie est foutue!

R: Oui. Ils regardent mon CV et ils veulent pas.

Q: Tu as envie de bosser et tu peux pas bosser.

R: Voila. On est allés à l'agence d'interim ce matin et...

Q: Ils te disent que tu es un arabe et voila.

Tu connais la cite de l'Insurrection. Quelle difference tu fais entre

cette cite et Hoche?

R: C'est pire la bas.

Q: Pourquoi?

R: La bas au Port, il y a toujours de la bagarre. Ici le soir c'est dur.

Les petits tout ca, ils font des histoires. Ca part en couille des fois.

Q: Quelle est la meilleure cite d'Ivry? La plus tranquille?

R: Partout c'est tranquille. Ils font pas devant tout le monde. En

cachette.

(Q: et vous, vous habitez où?

R: A Vitry.

Q: Et comment ca se passe la-bas?

R: Je suis contente.

Q: Vous habitez pas à Balzac.)

Q: C'est bien d'etre jeune a Ivry?

R: C'est bien.

Q: Si on vous donnait le choix est-ce que vous accepteriez de vivre

ailleurs?

R: Ouais. Plus tard a 25 ans, on est oblige de faire une connerie.

Q: Tu n'as pas envie quand meme d'en arriver la?

R: Non.

Q: Au niveau de la munincipalité, tu n'as pas des aides.

R: Si. On a la carte orange.

Q: Que pensent tes parents de ca?

R: Ils gueulent.

Q: Il n'y a personne dans la cite maintenant.

R: Ils sortent le soir... Comme des cafards...

Rires.

Q: il n'y a pas quelques jeunes qui vont a l'ecole quand meme?

R: Si. Y'en a . Il y a beaucoup de jeunes qui font des etudes.

Q: Vous etes fiers d'eux.

R: Bien sur.

Q: Pourquoi vous, vous n'avez pas fait d'etudes?

R: Si. On a fait des etudes. Mais on a arrete. Moi, j'ai un CAP de

serrurier et de menuisier.

Q: Ben alors! Tu ne trouves pas de travail?

R: Si. Mais j'aime pas la branche que j'ai choisi. Je l'ai fait parce que

j'avais pas d'autre choix.

 

Interview realise par les 2bio1, Sabine Contrepois, Frederic Hofman.